Recherche par catégorie ou par date
Sélectionner des catégories
Sélectionner des dates

First Data présente ses résultats financiers du premier trimestre 2016

Recettes consolidées du T1 de 2,8 milliards de dollars selon le référentiel comptable, en hausse de 3 %; en hausse de 5 % si l'on ne tient pas compte des variations du cours de la devise

Recettes du segment T1 de 1,7 milliard de dollars, en hausse de 2 %; en hausse de 5 % si l'on ne tient pas compte des variations du cours de la devise

BAIIDA T1 de 636 millions de dollars, en hausse de 13 %; marge BAIIDA en hausse de 360 points de base, à 37,6 %

Perte nette T1 de 56 millions de dollars selon le référentiel comptable, dont 46 millions de frais d'extinction de la dette et 52 millions de coûts de la rémunération à base d'actions causés par le PAPE

Renforcement continu du bilan à travers des refinancements de la dette qui ont rallongé l'échéance de 4,6 milliards de dollars de prêts à terme

 

NEW YORK, 25 AVRIL 2016 – First Data Corporation (NYSE : FDC), un chef de file mondial dans le secteur des solutions et des technologies facilitant le commerce, a publié aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier trimestre arrêté au 31 mars 2016. Les recettes consolidées s’élevaient à 2,8 milliards de dollars pour le premier trimestre, soit une hausse de 3 % par rapport à la même période l’année précédente, ou de 5 % si l'on ne tient pas compte des variations du cours de la devise. Les recettes du segment, qui modifient les recettes consolidées pour les titres avec flux identiques et autres incidences, s’élevaient à 1,7 milliard de dollars ce trimestre, soit une augmentation de 2 % par rapport à la même période l’année précédente, ou de 5 % si l'on ne tient pas compte des variations du cours de la devise.

Pour le premier trimestre 2016, la perte nette attribuable à First Data s'élevait à 56 millions de dollars, contre une perte de 112 millions de dollars il y a un an. La perte nette pour le trimestre en cours prend en compte l'impact causé par 46 millions de dollars de frais d’extinction de la dette et 52 millions de dollars de dépenses relatives à la rémunération à base d’actions suite au PAPE. Le bénéfice net ajusté,(1) qui modifie le bénéfice net en prenant en compte les éléments tels que les frais d’extinction de dette, les rémunérations à base d’actions, l’amortissement des biens incorporels acquis, les coûts de restructuration et autres éléments, s’élevait à 220 millions de dollars (ou 0,24 $ par action pondérée), soit une hausse de 185 millions de dollars par rapport à l'année précédente, qui s'explique par une amélioration des résultats d'exploitation et une baisse des charges d'intérêt.

Pour le premier trimestre 2016, le résultat retraité avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIDA) était de 636 millions de dollars, soit une hausse de 73 millions ou 13 % par rapport à la même période l’année précédente, qui s'explique par la gestion des dépenses et de la croissance des recettes. La marge BAIIDA a augmenté de 360 points de base, à 37,6 %, sur ce trimestre.

Frank Bisignano, le président et directeur général de First Data, a déclaré : « Nous devons nos résultats ce trimestre, avec une croissance solide des recettes, une augmentation des marges, et des rentrées de liquidités, à une gestion rigoureuse des dépenses et à nos efforts pour conquérir de nouveaux marchés. » Il a ajouté : « Bien que nous soyons heureux d'enregistrer un autre trimestre à environ 5 % de croissance des recettes, nous nous battons à de nombreux niveaux pour améliorer continuellement notre franchise. »

Résultats par segment

Solutions commerciales pour les entreprises mondiales (SCM)

Les recettes du segment s’élevaient à 955 millions de dollars pour le premier trimestre 2016, en baisse de 1 % par rapport à la même période l’année précédente, ou en hausse de 2 % en devise constante. Par régions géographiques, les recettes réalisées en Amérique du Nord étaient de 737 millions de dollars, en baisse de 2 % (ou de 0 % si l'on tient compte des revenus liés aux commerçants du segment des solutions de réseau et de sécurité) par rapport à la même période l'année précédente. Le segment des SCM en Amérique du Nord a vu une hausse de 7 % du volume des transactions être contrebalancée par une baisse générale du rendement. Les recettes en EMEA étaient de 140 millions de dollars, en hausse de 13 %, ou de 17 % en devise constante, essentiellement grâce à une forte augmentation du volume des transactions et une hausse générale du rendement.

Les dépenses ajustées du segment des SCM au premier trimestre 2016 étaient de 579 millions de dollars, en baisse de 4 % par rapport à la même période l'année précédente, grâce à des actions axées sur le taux de change et la baisse des dépenses.

Le BAIIDA du segment des SCM au premier trimestre 2016 était de 376 millions de dollars, en hausse de 4 % par rapport à la même période l'année précédente. La marge BAIIDA a augmenté de 200 points de base, à 39,4 %, sur ce trimestre.

Solutions financières pour les entreprises mondiales (SFM)

Les recettes du segment s’élevaient à 386 millions de dollars pour le premier trimestre 2016, en hausse de 8 % par rapport à la même période l’année précédente, ou de 12 % en devise constante. Par régions géographiques, les recettes réalisées en Amérique du Nord étaient de 234 millions de dollars, soit une hausse de 11 % qui s'explique par les nouvelles entreprises et par une croissance interne en termes de traitement des transactions de crédit et de clientèle. Le nombre de comptes de cartes du segment des SFM en Amérique du Nord a augmenté de 13 % sur 12 mois. Les recettes en EMEA étaient de 103 millions de dollars, en hausse de 2 %, ou de 6 % en devise constante.

Les dépenses ajustées du segment des SFM au premier trimestre 2016 étaient de 231 millions de dollars, en baisse de 3 % par rapport à la même période l'année précédente, grâce à des actions axées sur le taux de change et la baisse des dépenses.

Le BAIIDA du segment des SFM au premier trimestre 2016 était de 155 millions de dollars, en hausse de 30 % par rapport à la même période l'année précédente. La marge BAIIDA a augmenté de 690 points de base, à 40,2 %, sur ce trimestre.

Solutions de réseau et de sécurité (SRS)

Les recettes du segment au premier trimestre 2016 étaient de 352 millions de dollars, en hausse de 5 % par rapport à la même période l'année précédente. La croissance des recettes de ce trimestre s'explique principalement par la croissance du segment des solutions de sécurité et des services prépayés.

Les dépenses ajustées du segment des SRS étaient de 201 millions de dollars au premier trimestre 2016, en baisse de 2 % par rapport à la même période l'année précédente.

Le BAIIDA du segment des SRS au premier trimestre 2016 était de 151 millions de dollars, en hausse de 16 % par rapport à la même période l'année précédente. La marge BAIIDA a augmenté de 420 points de base, à 42,9 %, sur ce trimestre.

Liquidité

Au premier trimestre 2016, les liquidités générées par les opérations s'élevaient à 386 millions de dollars, par rapport à (102) millions de dollars à la même période l'année précédente. Le flux de trésorerie disponible, que First Data définit comme les liquidités générées par les opérations moins les dépenses en capital et les distributions aux actionnaires minoritaires, était de 211 millions de dollars ce trimestre, par rapport à (310) millions de dollars à la même période l’année précédente. L'augmentation des deux mesures s'explique par de meilleurs résultats d'exploitation et une diminution de 375 millions de dollars des paiements des intérêts financiers.

Améliorations apportées à la structure financière

Il y a un an, First Data a refinancé 4,6 milliards de dollars des quelque 6 milliards de dollars de ses prêts dont le terme arrive en 2018, rallongeant leur échéance jusqu'à la prochaine décennie.

En mars 2016, First Data a émis 900 millions de dollars d'obligations garanties de premier rang à un taux d'intérêt de 5,0 % à échéance en 2024. Les produits de ces obligations ont servi à rembourser environ 900 millions de dollars de ses prêts à terme garantis de premier rang à échéance en 2018 et à s'acquitter des frais et dépenses connexes.

En outre, First Data a prolongé le terme de 3,7 milliards de dollars de prêts non payés libellés en dollars américains de mars 2018 à mars 2021. La transaction a été annoncée en mars et conclue le 13 avril.

First Data estime les dépenses d'intérêts financiers à environ 1,0 milliard pour l'ensemble de l'année 2016.

Mesures hors référentiel comptable

Dans certaines circonstances, des résultats ont été présentés qui ne correspondaient pas au référentiel comptable et qui doivent être considérés en sus des résultats présentés par la société et non à la place de ceux-ci. Ces résultats non conformes au référentiel comptable ne doivent pas être pris en compte indépendamment ni à la place des résultats les plus comparables qui le sont. Les résultats financiers non conformes au référentiel comptable permettent de considérer les aspects de nos opérations sous un autre angle et, lorsqu'on les observe par rapport à nos résultats selon le référentiel comptable ou en les rapprochant des mesures comparables conformes, ils donnent accès à une compréhension plus complète de notre entreprise . Nous encourageons vivement les investisseurs à examiner nos états financiers et nos rapports publiés dans leur intégralité et à ne pas se baser sur un seul résultat financier, quel qu'il soit.

Le BAIIDA est défini par l'exclusion de certains éléments et par d'autres ajustements et est utilisé par la direction comme un indicateur de la performance d'exploitation. La société considère que la prise en compte d'ajustements supplémentaires dans la définition du BAIIDA est appropriée et fournit des informations supplémentaires aux investisseurs vis-à-vis de certains éléments matériels sans effet sur les liquidités et d'éléments non récurrents que la société ne s'attend pas à poursuivre au même niveau à l'avenir. Le bénéfice net ajusté, un résultat utilisé par la direction comme indicateur de la performance d'exploitation, n'est pas un terme reconnu par le référentiel comptable et ne se substitue pas au bénéfice (négatif) attribuable à First Data comme résultat de la performance d'exploitation, ni aux liquidités générées par les activités d'exploitation comme résultat des liquidités. De plus, le bénéfice net ajusté n'est pas conçu pour être utilisé par la direction, à sa discrétion, comme indicateur du flux de trésorerie disponible. La direction est convaincue que le bénéfice net ajusté est utile pour mettre en valeur les tendances, car il exclut les résultats des éléments qui peuvent masquer les tendances sous-jacentes dans l'entreprise. Parce que toutes les sociétés n'emploient pas les mêmes méthodes de calcul, ces présentations du BAIIDA et du bénéfice net ajusté risquent de ne pas pouvoir être comparées à d'autres résultats d'autres sociétés dont les intitulés sont similaires.

Certains résultats de cette publication sont présentés comme ne prenant pas en compte l'effet des variations des cours des devises étrangères (à devise constante). Pour obtenir cette information, les résultats mensuels, de la période actuelle, des unités qui les rapportent dans une autre devise autre que le dollar américain, y sont convertis au taux de change moyen effectif ce même mois lors de l'année fiscale précédente, plutôt qu'au taux moyen actuel, effectif durant l'année fiscale en cours. Une fois convertis, les résultats de chaque mois au cours de la période sont additionnés pour calculer les résultats à devise constante sur la période.

Des rapprochements avec les mesures comparables conformes au référentiel comptable sont proposés dans les annexes et dans la section "Relations avec les investisseurs" du site de la société sur la page investor.firstdata.com.

Téléconférence avec les investisseurs

La société organisera une téléconférence et une webdiffusion le lundi 25 avril 2016, à 8 heures  EDT pour présenter les résultats financiers du premier trimestre 2016.

Pour écouter la téléconférence, composez le +1 (800) 708-4540 (aux États-Unis) ou le +1 (847) 619-6397 (en dehors des États-Unis), avec le code d'accès 42146413, au moins 10 minutes avant le début de la téléconférence. La diffusion sur Internet de la téléconférence et la présentation par diapositives qui l'accompagne seront mises à disposition dans la section « Relations avec les investisseurs » du site de First Data à la page http://investor.firstdata.com.

Une rediffusion de la téléconférence sera disponible jusqu'au 9 mai 2016 au +1 (888) 843-7419 (États-Unis) ou au +1 (630) 652-3042 (en dehors des États-Unis), avec le code d'accès 42146413 et sur Internet à l'adresse investor.firstdata.com.

Veuillez noter : En dehors de la rediffusion, First Data n'a pas autorisé et décline toute responsabilité concernant tout enregistrement, rediffusion ou distribution de toute transcription de cette téléconférence.

Au sujet de First Data

First Data (NYSE : FDC) est une société chef de file mondial dans le secteur des solutions et des technologies facilitant le commerce, dont les services sont utilisés par environ six millions de sites commerçants et 4 000 institutions financières dans 118 pays à travers le monde. Ses 24 000 propriétaires associés s'emploient à aider les sociétés, des jeunes entreprises aux plus grandes sociétés de capitaux, à exercer leurs activités commerciales quotidiennes en assurant le traitement et la sécurité de plus de 2 500 transactions par seconde pour un montant de plus de 1,9 billion de dollars par année.

 

Personne-ressource
 
Peter Poillon
Relations avec les investisseurs
FirstData
212-266-3565
 
Liidia Liuksila
Relations publiques
FirstData
212-515-0174
Restez à la pointe de l’actualité avec First Data